Bernard Loiseau est l’un des trois grands chefs cuisinier du restaurant gastronomique « la Côte d’Or » à Saulieu. Il obtient trois étoiles au Guide Michelin et la note de 19/20 au Gault et Millau. Il fait partie des cuisiniers les plus médiatiques des années 1980 et 1990.

Biographie :

Bernard Loiseau naît le 13 janvier 1951, en Auvergne, dans une famille modeste. Dès son plus jeune âge, sa mère lui transmet son amour pour la cuisine française ainsi que des recettes qui deviendront, plus tard, ses recettes phares (la tourte aux champignons et l’épaule d’agneau).

En 1968, à l’âge de 16 ans, il entre en apprentissage à Roanne, chez les frères Troisgros et il obtient son CAP de cuisine en 1971.

Par la suite, il est engagé par le chef Claude Verger, successeur d’Alexandre Dumaine, et est nommé gérant du restaurant La Côte d’Or de Saulieu.

En 1982, après 7 ans de gérance, Bernard Loiseau rachète La Côte d’Or et se promet de faire de cet endroit l’un des plus hauts lieux de la gastronomie française.

En 1991, il obtient trois étoiles au Guide Michelin et publie son premier livre intitulé L’Envolée des Saveurs.

En 1995, il ouvre la Boutique Bernard Loiseau, à côté de son hôtel-restaurant, à Saulieu. Il souhaite développer des produits dérivés qui porteraient son nom. Il ouvre également deux restaurants à Paris, respectivement appelés Tante Louise et Tante Marguerite.

En 1998, il fonde la société Bernard Loiseau SA qu’il introduit en bourse. Il devient alors le premier chef au monde à être coté en bourse et fait, à cette occasion, la une du New York Times.

Sa vie connaît un tournant en 2003. Tout d’abord, son restaurant est rétrogradé à la note de 17/20 dans le guide gastronomique Gault et Millau. Il fait également l’objet d’une vive critique de la part de François Simon, un journaliste du journal Le Figaro. Enfin, il craint de perdre sa troisième étoile au Guide Michelin.

C’est ainsi que Bernard Loiseau se donne la mort le 24 février 2003, à l’âge de 52 ans, à son domicile. Il repose aujourd’hui au cimetière de l’église Saint-Saturnin de Saulieu.

Ce qu’il faut savoir :

  •           Aujourd’hui, l’image de marque de Bernard Loiseau se perpétue grâce à sa femme, Dominique Loiseau, qui a repris les rênes de l’entreprise à la mort de son mari.
  •           Deux restaurants se sont ajoutés au groupe Bernard Loiseau : Loiseau-des-Vignes à Beaune et Loiseau-des-Ducs à Dijon.
  •           En 2007, le dessin-animé Ratatouille lui rend hommage sous les traits du Chef Gusteau !